aktuell news head fr

Syrien Mounir

Syrie : La peur les dévore

Les flots de réfugiés continuent de s’écouler. Les flux d’entraide parviennent difficilement à suivre.

Un proverbe déclare : « Celui qui sauve une personne sauve le monde. » Notre collaborateur Georges est déterminé à sauver le « monde ». Il dirige notre projet parmi les réfugiés au Liban et s’engage avec sa famille depuis des années auprès des exilés de Syrie et d’Irak. Mais cela ne lui suffit plus. « J’ai reçu une impulsion pour aller à Damas. Ce que j’ai fait. » Et cela n’en est pas resté là. Il revient à peine de son deuxième voyage.

Réalité choquante
Un pas courageux. Parce que Damas est disputée. Et beaucoup de gens y vivent encore, dont un grand nombre de chrétiens. Lors de sa première visite à Damas, notre collaborateur nous a prié d’envoyer une aide d’urgence aux familles visitées. Des fonds réservés à cet effet ont pu être transmis immédiatement. La deuxième visite a servi à aider les familles avec de l’argent comptant et des rations alimentaires. En raison de la situation actuelle de Damas, les prix des denrées alimentaires ont rapidement pris l’ascenseur. Beaucoup de familles n’ont plus l’argent nécessaire pour acheter même le nécessaire à leur survie.

Maisons détruites, biens perdus, familles déchirées
Mounir et sa famille ont dû fuir de leur ville d’origine Daraa pour atterrir à Damas. Deux de leurs fils ont été enrôlés dans l’armée et combattent l’EI. La peur dévore les parents. Ils viennent aussi d’apprendre que leurs possessions ont été volées et leur maison détruite. Mounir a perdu tout son courage. Il est tombé dans une profonde dépression et a perdu tellement de poids qu’il ne peut même plus se lever. Nous avons pu prier avec lui et l’encourager en soutenant sa famille.

Mounir et sa famille ne sont qu’un exemple parmi tant d’autres. Nous voulons donc intensifier notre travail à Damas. Actuellement, nous pouvons soutenir 100 familles, et désirons porter ce chiffre à 1000. Et même si, à la vue de l’énorme souffrance dans tout le Proche-Orient, cela peut paraître comme une goutte d’eau dans l’océan, celle-ci signifie beaucoup pour les personnes qui en bénéficient. Nous vous remercions pour vos dons, avec la mention « Damas ».