nepalNotleidende fr

nepal3.4 sl

Aide humanitaire après les tremblements de terre

Il ne s’est pratiquement rien passé durant les six mois qui ont suivi le séisme. Là où l’aide est visible, les organisations internationales étaient à l’œuvre. Le gouvernement s’est assis sur l’aide internationale et a promis des plans de reconstruction vagues.

Voilà 25 ans qu’ACP est engagé au Népal en étroite collaboration avec un couple de responsables locaux. Grâce à leur réseau fiable l’aide d’ACP et du Réseau d’Espoir a pu arriver directement auprès des personnes concernées, sans devoir passer par les méandres de la corruption du régime népalais.

Des tôles ondulées qui valent de l’or
Peu après le premier tremblement de terre, des tôles ondulées ont été distribuées pour aider à la construction d’abris temporaires. En effet, la saison de la mousson arrivant, il fallait permettre aux hommes, aux bêtes et aux récoltes de pouvoir se retrouver au sec. Mais à la vue de la situation économique de la population, ces maisons temporaires devaient pouvoir aussi servir sur le long terme.

Filtres à eau
L’approvisionnement en eau potable déjà précaire s’est fortement détérioré avec le tremblement de terre. C’est pourquoi nous avons mis sur pied la production de filtres à eau simples et efficaces. Chacun de ces filtres fournit à une famille 80 litres d’eau propre par jour.

Soins post-traumatiques
Les collaborateurs du mouvement d’églises ont été formés en soins post-traumatiques. Ceci afin de leur permettre de venir en aide à la population non seulement pour les problèmes physiques, mais aussi émotionnels.