madagaskar christus fr

laos3 training sl Combattre la pauvreté spirituelle

Par la voie des airs ou par de long trajets laborieux en jeep, nous missionnaires visitent aussi les coins les plus reculés de l’île. Le but : apporter de l’espérance aux populations.

Les Malgaches sont profondément englués dans le culte des morts et la sorcellerie. Beaucoup soupçonnent se trouver sur une voie à sens unique, mais ils ne trouvent pas la sortie. Leur quotidien est dicté par des liens et la peur. Nos événements d’évangélisations sont souvent suivis par toute la population des environs, et il n’est pas rare que des villages entiers acceptent Jésus-Christ, y compris le sorcier local.
Pour un bon suivi, nous établissons de nouvelles églises, envoyons des pasteurs et offrons des cours bibliques en vidéo. Ainsi, les jeunes convertis passent rapidement de l’état de jeunes convertis à celui de chrétiens responsables. Les grands changements sont toujours touchants à constater. La vie des gens – jusqu’ici sans espérance et conduite par la peur – prend petit à petit un nouveau sens, grâce notamment à de nouvelles perspectives et à la joie.

A proximité de notre école et du service ambulatoire, une église s’épanouit. Les membres – dont de nombreux parents, élèves et patients – ne sous-estiment pas l’aide reçue. Ils écoutent nos enseignants et les autres collaborateurs avec attention quand ils leur parlent de retransmettre plus loin le message de l’amour de Dieu.Une autre église se trouve proche de notre centre à la décharge. Elle est fréquentée par les plus pauvres parmi les pauvres.