IrakUebersicht fr

irak2 slRéfugiés dans leur propre pays

Le monde se montre impuissant lorsqu’en juin 2014, les maisons des chrétiens sont marquées du »N« arabe (Nazaréen) les livrant au meurtre et au pillage. Celui qui refuse de revenir à l’islam est expulsé ou brutalement massacré. Le terrorisme n’épargne pas même les enfants. Les prisonniers, principalement des femmes et des jeunes filles sont vendus comme esclaves.

Près de deux millions d’Irakiens se retrouvent en fuite. Arrachés à leur vie, ils ne possèdent souvent plus que les habits qu’ils ont sur eux et sont dépendants de l’aide étrangère. Leur situation est proche de la catastrophe. A côté des besoins en nourriture, habits, couvertures et chauffage, l’incertitude quant à la durée de tout ça est un poids insupportable.

Une chance toute relative
Celui qui a trouvé refuge dans une pièrce de 12 m2 pour sa famille de six personnes peut s’appeler heureux. Beaucoup de réfugiés "vivent" dans des cages d’escaliers ou d’autres endroits plus pitoyables les uns que les autres. Celui qui peut se cacher derrière une porte est chanceux d’avoir encore une sphère privée.

Inlassablement – infiniment fatigué
Dans le Nord du pays arrivent beaucoup de matériel d’entraide, mais peu jusqu’à Bagdad. Notre aide se concentre alors sur la capitale et ses réfugiés. Nous travaillons là avec la New Life Church, dont le pasteur est notre partenaire de longue date. Depuis juin, lui et son église travaillent pratiquement jours et nuits. Ils ont atteints leurs limites physiques et psychiques. Mais leur amour pour les êtres humains, chrétiens comme musulmans, les motivent à poursuivre leur travail.

Ce n’est pas notre premier engagement en Irak. Déjà en 2007-2009, et avec l’aide du ministère des affaires étrangères allemand, nous avions offert une aide d’urgence dans ce pays marqué par la guerre.

Actuellement, nous soutenons près de 2500 personnes en leur fournissant des habits, de la nourriture, de la literie, un hébergement, des médicaments, du chauffage, des réfrigérateurs. Nous soutenons des activités spéciales pour les enfants, du jeu et de la joie, afin d’oublier quelques instants leur misère.

L’engagement désintéressé des chrétiens est reconnu et touche les gens profondément. Dans un pays où les musulmans traitent les chrétiens comme du bétail, l’amour brille comme une lumière dans l‘obscurité et provoque des interrogations parmi les disciples de Mahomet. De bonnes discussions sur la foi s’engagent alors. Le message plein d’espoir de Jésus-Christ guérit les blessures.