MARY MURMU, DIRECTRICE D'ÉCOLE À DHAKA


« Il faut donner aux enfants les moyens de contribuer plus tard, avec leurs familles, à faire avancer le pays. »
« Il faut donner aux enfants les moyens de contribuer plus tard, avec leurs familles, à faire avancer le pays. »

Bangladesh

Ces dernières années, le Bangladesh, autrefois parent pauvre de l'Asie, a connu une évolution positive. L'économie et l'alphabétisation ont progressé, tandis que la pauvreté et la mortalité infantile ont été réduites.
NOTRE ACTION
CEP Bangladesh : Programme de formation pour les travailleurs chrétiens (Church Empowerment Program)
CEP Bangladesh : Programme de formation pour les travailleurs chrétiens (Church Empowerment Program)
Réfugiés Rohingya : 4 évangélistes et une aide médicale pour les réfugiés plus
Réfugiés Rohingya : 4 évangélistes et une aide médicale pour les réfugiés plus
École élémentaire à Dhaka pour 60 enfants issus de familles démunies plus
École élémentaire à Dhaka pour 60 enfants issus de familles démunies plus
2 écoles primaires dans les collines de Chittagong pour 130 enfants issus de minorités ethniques
2 écoles primaires dans les collines de Chittagong pour 130 enfants issus de minorités ethniques
6 cours d'alphabétisation pour adultes issus de minorités ethniques
6 cours d'alphabétisation pour adultes issus de minorités ethniques
FACTS & FIGURES
Capitale: Dhaka
Superficie: 130 170 km2
Habitants: 164 mio.
Espérance de vie: 74,4 ans
Mortalité infantile: 31,1 (pour 1000)
Alphabétisation: 73,9%
Religions: 89,1 % musulmans, 10 % hindous, 0,9 % autres (essentiellement bouddhistes et chrétiens)
L'ESPOIR DANS LE CAMP
Des centaines de milliers de réfugiés rohingyas s'entassent dans des huttes improvisées faites de bâches en plastique. Ici, nous offrons des visites médicales avec notre partenaire et apportons de l'espoir au camp - un véritable espoir que seul Jésus peut donner.
UN MOYEN DE SORTIR DE LA MISÈRE
Depuis 2009, notre école primaire située dans un bidonville musulman de Dhaka permet à des enfants d'échapper à la misère grâce à un enseignement scolaire supérieur à la moyenne. En outre, l'église locale fournit aux enfants de l'amour, de la nourriture et des vêtements.
« La vie au Myanmar était insupportable pour nous, alors mes parents ont quitté le pays avec nous. J'ai accepté la foi chrétienne il y a 14 ans. Depuis lors, je fais tout ce que je peux pour apporter l'Évangile à mon peuple. La traduction de la Bible dans la langue des Rohingyas me tient à cœur. »
David*, évangéliste parmi les réfugiés
Slogan Footer
Sprachwahl DE / FR / EN