aktuell news head fr
Rumänien KW 8 Roumanie : « Envoyés de Dieu »

Début février, un quartier rom d’un village des Carpates roumaines a été en grande partie détruit par les flammes. Nous avons fourni un camion de nourriture aux victimes.

290 personnes ont tout perdu en une nuit. En tout, 27 maisons ont été réduites en cendres et de nombreux animaux d’élevage sont morts, comme des vaches, des veaux, des chevaux, cochons et poules. Notre partenaire, l’association « Gerschom », a procédé à la distribution de l’aide humanitaire. La nourriture a été chargée en Suisse dans le camion peu après la catastrophe et livrée en Roumanie. Daniel Jonas, collaborateur de Gerschom s’est rendu sur place avec une camionnette pleine depuis l’Allemagne et nous donne quelques informations du terrain :

Un camion de nourriture
« Le jeudi 4 février, nous nous sommes retrouvés à la centrale de notre organisation. Le camion venu de Suisse est aussi arrivé là. Toute la nourriture a été répartie dans plusieurs minibus. Le vendredi nous avons rejoint le village à 140 km de là et avons discuté de la distribution avec les autorités locales, qui nous ont donné le feu vert. Le samedi, nous avons pu distribuer l’aide dans le quartier rom.

Logés dans la salle de sport
Lorsque nous sommes arrivés, nous avons rencontré 130 personnes ayant perdu leur habitation dans l’incendie qui logeaient au chaud dans une salle de sport, fournie en matelas, couvertures et nourriture. Ces gens n’ont aucune possibilité de s’installer, même temporairement, chez des amis ou de la famille. Nous avons tout débarqué et installé dans une cuisine publique fournie par la mairie pour les gens de la salle de sport.

« Envoyés par Dieu »
Nous nous sommes ensuite rendus dans le quartier détruit par les flammes. L’odeur des animaux brûlés et de la poussière était difficilement soutenable. Nous enfonçions jusqu'aux chevilles dans la boue, car le temps pluvieux et toute l'eau des pompiers ont complètement ramolli la terre. Nous avons ici aussi distribué de la nourriture. Les habitants sont très coopérants et répétaient sans cesse : « envoyés de Dieu, envoyés de Dieu ! » Ils répété cette phrase très souvent, se sont réjouis et ont été très reconnaissants, ce qui ne va pas forcément de soi chez les Roms. Quelques familles ayant perdu leur maison vivent auprès de proches dans le même quartier.

Avant de remettre l’aide aux personnes rassemblées, nous avons lu la Bible. La Parole de Dieu attire les gens, tous ont écouté avec attention. Nous avons prié ensemble à voix haute. Des instants bénis. Et les gens de reprendre de plus belle : « envoyés de Dieu, envoyés de Dieu ! »

Apprendre l’humilité
Ce qui nous a le plus touché durant cette mission est la discipline des habitants du village et leur soif de la Parole de Dieu. Parmi nos assistants, beaucoup ne connaissent Dieu qu’à peine. Mais eux aussi ont reçu quelque chose durant cette mission. Une femme, par exemple, avocate reconnue en Roumanie, nous a aidés à distribuer l’aide au milieu de la saleté et de la puanteur. Elle a déclaré à la fin : « Je serai plus humble à l’avenir, c’est ce que j’ai appris durant cette mission. » Tous les bénévoles sont reconnaissants d’avoir pu participer à la distribution et ont été touchés par la présence de Dieu. Nous vous remercions, vous d’ACP, du fond du cœur pour votre aide. Vous avez fait tellement pour cette région. Que le Seigneur vous bénisse richement.