aktuell news head fr

Bhoutan: un idolâtre devient baptiseur

Philippines : Insupportable et dégradant

Tous les enfants qui sont accueillis dans le centre viennent des bidonvilles de Manille. Leurs histoires sont tragiques et douloureuses, et toutes sont semblables.

Pas de foyer, déchéance, maltraitance : c’est le destin d’innombrables enfants des bidonvilles de Manille. Nous luttons de toutes nos forces là-contre.

Jetés comme des ordures
Les souffrances des enfants de notre foyer se ressemblent : abandonnés dans les rues si jeunes qu’ils n’ont aucun souvenir d’avant. Baladés d’une personne de référence peu coopérative à l’autre, puis « balancés » à la déchetterie. Maltraités par les parents. Bébés emballés dans un linge et jetés à la poubelle. Violés par leur père, souvent pendant des années. Abandonnés dans un sac au bord de la route. Simplement expulsés de la maison.

Les services sociaux nous appellent. Une mère a violemment maltraité son bébé de 10 mois. Les autorités ont décidé de lui retirer immédiatement l’enfant affamé et meurtri, et de nous l’amener le même jour. La santé du gamin est lamentable, ses intestins rongés par les parasites. Il faudra des mois pour stabiliser l’état de Moïse. Mais nous sommes heureux de notre mandat de donner à ces enfants un avenir avec de l’amour et des soins. Moïse et son histoire ne sont qu’un parmi des milliers à Manille.

Formation
Nous faisons en sorte que tous les enfants qui nous sont confiés reçoivent une formation. C’est la clé pour sortir de la pauvreté et pouvoir mener une vie comme ils l’entendent. Mais les antécédents de nos protégés impliquent une guérison intérieure et une socialisation. La plupart d’entre eux sont lourdement traumatisés, blessés intérieurement, avec des troubles de comportement dans les relations. Pour cela, nous nous appuyons pleinement sur l’action de Dieu. Il guérit et rétablit. A la fin de la scolarité, nous leur permettons de suivre une formation professionnelle. Certains de nos plus âgés sont actuellement en formation pour devenir infirmier, infirmière, d’autres étudient la pédagogie sociale. Cinq garçons suivent notre programme de formation agricole.

Afin de pouvoir développer une personnalité saine, tous nos pensionnaires assument aussi des tâches et des responsabilités adaptées à leur âge au centre, comme par exemple dans notre projet d’autosuffisance.

Projet d’autosuffisance
Nourrir les bouches de 100 enfants trois fois par jour coûte beaucoup d’argent. Afin de maintenir les dépenses le plus bas possible, nous nous forçons à l’autosuffisance, notamment avec un potager, et des élevages de poissons, de chèvres, de canards et de cochons. Sur trois hectares, nous générons une grande partie de notre nourriture. Notre pisciculture est clairement le projet le plus ambitieux. L’aquaponie est la combinaison d’une pisciculture et d’un potager. L’eau enrichie en nutriments par les poissons est acheminée dans des bassins remplis de petites pierres où sont cultivés les légumes. Afin de fournir l’énergie importante demandée par les pompes, nous prévoyons de construire notre propre centrale solaire.

Notre élevage de chèvres encore modeste nous fait rêver d’un troupeau majestueux. Les chèvres donnent une excellente viande pour le marché. Certains de nos audacieux projets sont encore en phase d’expérimentation, mais ils nous soulagent déjà d’un important poids financier. Et pas seulement cela. Ils ont un effet d’apprentissage sur les enfants. Ceux-ci participent, apprennent à prendre des responsabilités, à s’engager pour la communauté et développent des aptitudes pratiques. Ces tâches donnent aux enfants possédant des compétences essentiellement pratiques une bonne base pour un apprentissage professionnel dans l’artisanat ou l’agriculture. Un atelier de formation pour charpentiers doit permettre d‘élargir l‘éventail des possibilités de formation. Aucun enfant ne mérite d’être traité comme un déchet. A travers notre engagement, nous faisons comprendre à nos pensionnaires combien ils sont uniques et précieux. Et nous les préparons à pouvoir organiser leur vie dans l’indépendance et le succès. Un grand merci à tous ceux qui nous aident à y parvenir.