aktuell news head fr

Nordafrika: Handwerk und mehrAfrique du Nord : artisanat et plus

Cuisiner, coudre, peindre, tisser : pour des femmes d'Afrique du nord, il y a là davantage que de l’art et de l’artisanat.

Ghina*, l’épouse de notre partenaire, le pasteur Malik*, a comme objectif de fortifier les femmes. Septante d’entre elles fréquentent chaque année les cours de Ghina. Et les talents dormants se révèlent gentiment. Y compris l'entrepreneuriat. Certaines ouvrent ensuite courageusement un petit atelier. Avec succès. Elles peuvent améliorer sensiblement le budget familial et leur estime de soi.

Repenser le nécessaire
Dans la société maghrébine, les femmes sont traditionnellement inférieures. « Oui, nous voulons améliorer la situation de chaque femme individuellement. Mais nous voulons aussi voir la mentalité changer », déclare Ghina. « Malheureusement, beaucoup de femmes ne peuvent plus quitter la maison seules une fois mariées. Avec nos cours, elles peuvent tisser des liens et avoir une vie sociale. »

Des cours pour créer des amitiés
Le projet soutenu par ACP fonctionne et s’étend. Dans un petit village des montagnes, un deuxième centre est sorti de terre. Deux fois par semaine, Ghina fait le trajet de trois heures pour aller enseigner et nouer des relations avec les femmes de la région. Et des amitiés naissent ainsi.

Détour par l’Égypte
Et c’est précisément au travers d’une de ces amitiés que Sharif* a fait connaissance avec Jésus. Sharif vient d’un petit village dans les collines. Le jeune homme a déménagé en ville pour ses études, mais le Corona l’a fait revenir dans sa famille peu avant le diplôme, son école ayant dû fermer. Frustré, il passe son temps sur internet. En chattant avec une chrétienne d’Égypte, il la bombarde de questions. Il apparaît rapidement qu’une amie de cette femme fait partie du nombre des bénéficiaires des cours de Ghina. Ce contact débouche sur une rencontre entre Sharif, Malik et Ghina. Sharif reçoit de nombreuses réponses à ses questions et donne sa vie à Jésus.

Un covoyageur inquiétant
Pasteur Malik demande chaque matin à Dieu : « Que puis-je faire pour Toi aujourd’hui ? » Une Bible à donner fait partie de son équipement standard. Avec son équipe il en distribue jusqu’à 1000 par an, y compris lors de rencontres comme celle-ci : Lors d’un déplacement en taxi, Malik partage la banquette arrière avec trois autres personnes. Soudain, une voix intérieure lui dit : « Parle de Moi à ton voisin ! » Le pasteur louche sur le côté : habits blancs, coiffe de prière, grande barbe. A ses côtés est assis un salafiste, membre d’un mouvement ultra conservateur de l’Islam. Mais Malik fait confiance à Dieu. Il sort de son sac une Bible. Le salafiste abat sa main sur la sienne : « Où as-tu trouvé cela ? J’en cherche une depuis des semaines ! » La Bible change alors de propriétaire.

* tous les noms ont été modifiés