aktuell news head fr

Mali - école de musique

Moldavie : Mariage en prison

Le happy end trouve son origine dans l’ambiance électrique d’une discothèque.

Du haut de ses 16 ans, le jeune Vania fortement imbibé d’alcool tue un autre client de la disco. Pour échapper à la justice moldave, il se tire en Allemagne où il tombera plus tard entre les « griffes » de chrétiens et viendra à la foi. Parce que sa conscience le rappelle de plus en plus souvent à l’ordre, il finit par se confier à son pasteur.

Activiste en prison
Vania se trouve devant un choix, continuer à vivre comme si de rien n’était ou se rendre aux gardiens de la paix moldaves. Sa décision lui vaut 16 ans de prison. Là, Vania familiarise avec amour les autres détenus à l’Évangile, conduit un détenu après l’autre à Jésus et implante une église. Quatre fois par année, son pasteur allemand lui rend visite. Notre partenaire en Moldavie prend lui aussi contact avec Vania et découvre que sa bonne conduite pourrait lui valoir une réduction de peine pouvant aller jusqu’à la moitié de son temps… si un emploi se présentait.

D’activiste en prison à pasteur
Comme Vania a pour ainsi dire fait lui-même une école biblique pratique et acquis une expérience professionnelle suffisante, notre partenaire l’engage rapidement pour implanter une église dans un village. Vania est libéré et se jette avec entrain dans son travail… et dans une relation avec une charmante « pensionnaire » de la prison pour femmes. Elle aussi est venue à la foi ; notamment parce que la distribution des Paquets de Noël par ACP a créé une base à la relation et une ouverture à l’Évangile.

Les deux se marient. La fête se passe en prison. Puis ils profitent de trois jours de « lune de miel ». C’est ce qui leur a été accordé. Ensuite, c’est le retour de la jeune épouse dans sa vie derrière les barreaux. Elle a pris huit ans pour fraude financière.

Mais notre partenaire en Moldavie intervient aussi pour elle et lui trouve un travail. La prisonnière se présente à l’audience avec le hardi espoir de n’avoir plus que deux ans à tirer. Mais à la surprise et la joie de la personne concernée, elle est libérée de manière inattendue.

ACP s’investit dans les prisons moldaves
Depuis des années, ACP apporte des Paquets de Noël accompagnés de l’Évangile dans une prison pour femmes. Aujourd’hui, les portes nous sont grandes ouvertes. Il y a trois ans, nous avons engagé un pasteur et une personne pour la relation d’aide en prison.