aktuell news head fr

Eritrea: Doppelt verschlossen

Érythrée : doublement fermée

L’Érythrée continue d’être ignorée par les médias occidentaux. Et le pays s’isole du reste du monde. Et à l‘intérieur, les gens déplaisants, comme les chrétiens, sont poussés dans la clandestinité.

Les conditions sous lesquelles les églises souterraines souffrent déjà se sont encore aggravées avec le confinement prolongé.

Les chrétiens toujours dans la clandestinité
Se rencontrer ouvertement dans les églises, c’est impensable. C’est pourquoi nous nous réunissons par petits groupes dans les maisons. Nous diffusons le message de Jésus, car il y a des auditeurs intéressés partout. Et cela provoque la création de nouvelles cellules de maisons.

Dernièrement, 50 chrétiens ont été libérés de différentes prisons, à la surprise générale. La joie des familles concernées est indescriptible. Une lueur dans ces temps difficiles. Personne ne s’y attendait. Le timing de Dieu est une classe à part.

Le pays toujours confiné
Depuis mars 2020, la population est secouée par le confinement. Nombreux sont ceux qui ont perdu leur emploi et leur avenir. Même des postes dans les services publics et étatiques ont été supprimés. Seuls les magasins alimentaires sont encore ouverts mais les gens se retrouvent devant des étalages vides. J’ai presque 40 ans et durant toute ma vie, je n‘ai jamais vu une telle densité étouffante de problèmes dans notre pays. Je n’ai aucune idée comment nous allons faire pour survivre. Certains reçoivent de l’aide de familles expatriées, mais cette source-là se tarit aussi, car les Érythréens expatriés doivent faire face à leurs propres problèmes. La situation dans la région du Tigré, en Éthiopie, ne fait qu‘ajouter à la misère. De là, les groupes rebelles attaquent même les forces armées érythréennes. Et quand des familles perdent des fils et des filles à cause de ce conflit, le sol se dérobe complètement sous leurs pieds.

Avec ACP, vous nous avez souvent rendu visite et constaté sous quelle pression nous vivons et quelles peurs agitent les gens d’ici. La situation s’est terriblement détériorée. Le seul espoir est, et reste Jésus-Christ.

L’aide est toujours source de joie
Avec l’argent de « l’Action Joie de Noël au-delà des mers », j’ai acheté des cadeaux aux enfants. Les besoins sont bien supérieurs à notre capacité d’action. Mais nous donnons notre meilleur. Le contenu des paquets aide au quotidien : habits, chaussures, brosses à dents et dentifrice, produits désinfectants, cahiers d’école, crayons et jouets. Il n’a pas été possible de rassembler tous les enfants pour une grande fête comme nous l’avons fait par le passé. J’ai donc visité les familles une par une pour leur apporter les cadeaux. Je ne trouve pas les mots pour décrire l’enthousiasme des enfants.

Je vous remercie pour votre soutien envers nous ici en Érythrée. Votre aide et vos prières signifient beaucoup pour nous.