aktuell gebetsanliegen head fr

Griechenland bus steht still cut

Grèce : bus immobilisé

Il y a deux ans, nous avions acheté un petit bus Renault en Allemagne, que nous avons transféré en Grèce pour soutenir l’équipe d’ACP-Hellas dans leur travail parmi les réfugiés. En Grèce, quelqu’un s’est proposé pour gérer les formalités. Il n’est guère facile de comprendre toutes les subtilités bureaucratiques grecques. L’équipe s’est donc réjouie de ce soutien professionnel. La personne en question est apparue quelques jours plus tard avec une plaque d’immatriculation et les papiers de circulation pour le bus.

Lors d’un contrôle policier de routine, il est apparu que la plaque avait été volée et que les papiers étaient faux. Le bus a rapidement été saisi et un acte d’accusation rédigé. Comme le chef de projet n’avait rien à voir avec toute cette affaire, il a rapidement été acquitté. Mais il manque encore les documents pour permettre l’utilisation légale du bus.

L’équipe d’ACP-Hellas s’investit au quotidien au milieu du flot des réfugiés qui passent par Athènes. De plus, on nous a demandé de prendre soin de 1500 réfugiés yésidis en plus dans le Nord de la Grèce. L’autorisation de circulation pour le bus est essentielle pour la bonne conduite et l’extension du travail en Grèce. Notre équipe est maintenant en contact avec un avocat qui devrait pouvoir aider.

Nous prions...
> Pour une rapide solution au problème du bus ;
> Pour la faveur des autorités à délivrer l’autorisation de circulation ;
> Pour la protection de l’équipe et de la persévérance au-travers des défis quotidiens.