17. Juillet 2022

Infatigable

RUSSIE | SIBÉRIE
Inlassablement, année après année, Andreas et son équipe partent à la rencontre des peuples non-atteints de Sibérie. Le chemin jusqu‘au cercle polaire est périlleux. Le manque de préparation d‘une telle mission pourrait avoir des conséquences dramatiques.

Il faut deux jours de travail acharné pour préparer les voitures et les équiper pour le voyage. Il faut se procurer des pièces de rechange, car il n‘y a pas de magasins dans l‘immensité de la Sibérie. Les stations-service sont également rares. Andreas écrit à propos d‘une étape : « Tôt le matin, nous sortons les véhicules des garages et faisons le plein, car un trajet de 650 kilomètres nous attend sur le fleuve gelé, sans aucune autre station-service. »

C‘est parti !
Zhigalovo, Kachug, Severobaikalsk, Severomuisk, Taksimo, Bodaibo, Matscha, Perewos, Lenks, Wittim, Yakutsk, Tchokourdach. Entre les localités, des centaines de kilomètres qui ne peuvent souvent être parcourus qu‘à une vitesse d‘escargot. Des trajets longs et fatigants. « Pour 150 kilomètres, il nous fallait cinq heures. » Arrivée à destination souvent bien après minuit. Des nuits courtes. De la fatigue. Pour finir, ce sont 16 000 kilomètres qu‘ils ont parcourus.

Partout où l‘équipe se rend, les chrétiens célèbrent avec enthousiasme des cultes qui s‘éternisent. Des invités y sont également conviés. Après un culte à Bodaibo, une dame âgée s‘approche d‘Andreas, les larmes aux yeux, et lui serre quelque chose dans la main. « Je suis si contente que vous veniez nous voir ! Je veux apporter ma contribution à cette expédition. » Il apprendra plus tard que cette femme de 82 ans lui a remis presque toute sa pension mensuelle !

Un bâtiment d’église est inauguré à Wittim. Une journée grandiose ! Les visiteurs sont émus aux larmes, une femme remet sa vie à Jésus. Tous sont si heureux que leur village possède désormais sa propre église. Dieu est bon ! Ensuite, on fait la fête et on ne se quitte qu‘après minuit. Une visite par an, c‘est précieux ! Le temps est racheté.

École de cadres
Avec persévérance, Veronika enseigne depuis des décennies dans une école biblique. Son ministère est moins spectaculaire que celui d‘Andreas, mais tout aussi précieux. Elle veille à ce que des pasteurs puissent être installés dans des églises nouvellement fondées. Ceux-ci ont reçu une formation théorique et pratique approfondie de sa part et de celle de ses collègues enseignants. Certains des diplômés sont eux-mêmes des fondateurs d‘églises. Veronika accompagne ses élèves de près. « La relation personnelle enseignant-élève est un point fort de notre formation. Dieu façonne le caractère de chacun. Presque tous étaient auparavant dépendants de la drogue ou de l‘alcool. Maintenant, ils sont libres grâce à Jésus. Je ne cesse de prier pour leur stabilité dans la foi et pour qu‘ils supportent bien les tempêtes de la vie. »

Andreas, Veronika et leurs équipes effectuent un travail remarquable. Sans relâche. Année après année !



S'informer

Tout engagement commence par l'information. Nous avons plusieurs offres gratuites pour vous, numériques et imprimées. Restez à tout moment à jour.

Slogan Footer
Sprachwahl DE / FR / EN