fr  ch  it  de  at  en 

Liban : abandonner n’est pas une option
Jour 6 - Érythrée : Arrêté lors de la prière finale

En Érythrée, les églises libres sont rigoureusement persécutées comme presque nulle part ailleurs dans le monde. On assiste sans cesse à des arrestations massives. Les chrétiens des églises libres risquent de longues peines de prison dans les pires conditions. Des gens l’ayant vécu parlent de mauvais traitements : on les jette dans des cachots miteux ou des containers maritimes où on les laisser végéter. Durant la journée, ils souffrent sous l’insupportable chaleur, et la nuit du froid, de la faim et de la soif. Survivre y est très difficile.

Semere (nom modifié) sait ce que signifie la prison. Cet homme aujourd’hui âgé de 37 ans est venu à la foi vivante en Jésus-Christ et s’est joint à une église libre non enregistrée. Durant la prière de fin d’un culte auquel onze autres personnes ont participé, des policiers et des soldats ont soudain fait irruption dans la pièce. Semere et les autres se sont retrouvés dans la prison d’Asmara, la capitale de l’Érythrée.

Ils savaient qu’ils risquaient une peine de prison de plusieurs années. En Érythrée, les procès n’ont pour ainsi dire jamais lieu. Et quand il y en a, ils sont souvent arbitraires. Les interrogatoires ont tourné presque exclusivement autour du « crime » impardonnable d’être chrétiens actifs. Malgré les menaces, les accusés ont refusé de renoncer à leur foi et à leurs activités.

Ils sont sortis libres quelques semaines plus tard. « Pourquoi avons-nous été libérés et d’autres pas ? C’est pour nous une énigme », s’interroge Semere encore aujourd’hui. Le jeune homme sait que sa libération est une rare exception. Il s’attendait à vieillir en prison ou même à y mourir dans de rudes conditions. Comme beaucoup d’autres chrétiens avant lui. Semere en est convaincu : « La persécution fait partie de la vie des disciples de Jésus, en particulier en Érythrée. Mais cela ne doit jamais nous empêcher de mener à bien notre mandat et de gagner le maximum de personnes pour le Royaume de Dieu. Et c’est notre plus grande joie. »

Aucun signe d’une amélioration ne pointe à l’horizon en Érythrée. La fuite à l’étranger, particulièrement pour les chrétiens, semble être la seule chance de pouvoir vivre une existence digne d’un être humain. La plupart des gens qui parviennent à prendre la fuite sont lourdement traumatisés.

Nos contacts nous permettent de connaître l’histoire des chrétiens persécutés et de donner un soutien approprié : aide aux survivants de martyrs ; financement de soins médicaux à la sortie de prison ; autres aides d’urgence.

Nous prions pour ...
> Un changement de gouvernement ;
> Les chrétiens encore en prison ;
> Le courage de transmettre la foi malgré les risques élevés.
MANIFESTATIONS
28.11.2021 (10h00), : 1304 Cossonay
Eglise Evangélique de Cossonay

Dimanche de l'église persécutéeDES ACTIONS FORTES
Commander le livret de prières
8-14 I 15-21 novembre 2021
Gebetsnaechte 2021NUITS DE PRIÈRES
Pour les chrétiens persécutés
Direction : Mario Mosimann
En plusieurs endroits
ACP sur DieuTVACP sur DieuTV
La vie continue
Le choix se fait sur terre
Facebook ButtonSuggestion de lecture
Au Nigeria, on massacre les chrétiens
un reportage de Bernard-Henri Lévy